stress

Covid-19 : comment lutter contre l’anxiété

Entre les projections les plus pessimistes et les défaillances des responsables, à ce stade, il est courant de ressentir une certaine anxiété liée au coronavirus. En même temps, il n’y a pas grand-chose à faire pour l’instant, si ce n’est de s’éloigner socialement et de chercher des moyens de se détendre.

Bien sûr, il y a un certain nombre de raisons d’être anxieux et stressé, qu’il s’agisse de la maladie d’un proche, d’une perte d’emploi ou d’une perte financière.

Mais Lori Gottlieb, psychothérapeute et auteur du best-seller “Tu devrais peut-être en parler à quelqu’unpropose que nous évitions d’être obsédés par les actualités, que nous cessions de nous inquiéter de ce qui va se passer ensuite et que nous nous concentrions sur notre propre bien-être.

Elle, aussi, s’est parfois inquiétée par rapport à tout cela. L’école de son fils est  longtemps restée fermée et il est resté à la maison pour suivre des cours à distance. Elle a perdu des revenus importants lorsque les conférences qu’elle devait animer et la tournée prévue pour la sortie de son dernier livre, ont été annulées …

zenitude

[dropcap type=”background”]L[/dropcap]’astuce, dit-elle, est de savoir comment bien gérer son anxiété.

Les humains ne sont pas à l’aise avec l’incertitude, alors ils inventent des histoires sur l’avenir, et généralement, ils sont catastrophiques. Ils n’inventent pas d’histoires heureuses”, explique t-elle. “Bien qu’il soit difficile financièrement de voir une de ses conférences annulée, il faut se dire que vous en aurez peut-être une autre dans quelques temps qui vous rapportera beaucoup plus d’argent. Il est vraiment important de rester pragmatique et de ne pas imaginer quelque chose qui n’est pas arrivé.

Imaginer le pire des scénarios ne fera que vous rendre plus stressé(e) et anxieux(se). Le stress lié aux recherches d’information liées au covid19, a des effets négatifs sur le système immunitaire, ce qui rend les personnes stressées plus sujettes à la maladie.

Au lieu de laisser notre esprit nous emmener dans des cogitations tristes et angoissantes, nous devrions essayer de nous concentrer sur la qualité de notre alimentation, de notre sommeil et de notre santé émotionnelle.

[dropcap type=”background”]V[/dropcap]Pour Mark Manson auteur de “L’art subtil de s’en foutre, si l’actualité ne vous angoisse pas, alors continuez à ne pas y prêter d’attention !

La question est de savoir ce que vous faites de cette anxiété. La peur est une force de motivation puissante. Si vous l’utilisez intelligemment, elle peut vous aider à vous préparer à des situations difficiles comme celle-ci. Si vous la laissez prendre le meilleur de vous, alors vous tombez dans la panique et vous agissez inconsidérément” , dit Manson.

De son côté, lors du confinement, il a fait des provisions pour un mois, a annulé tous ses rendez-et a discuté avec ses parents sur la possibilité de rester chez eux. Il suggère de se tenir informé des meilleures pratiques et de garder à l’esprit que nos actions personnelles ont un effet sur la santé et la sécurité de nombreuses autres personnes.

Il ne s’agit pas de se faire peur, mais plutôt d’utiliser cette peur de manière productive. Faites quelque chose, n’importe quoi, plutôt que de rester assis à lire les dernières mises à jour sur les chiffres du coronavirus – surtout si c’est ce qui cause votre angoisse actuelle. Pensez à vous limiter à consulter les actualités une fois par jour.

‘L’obsession constante créée une “surcharge émotionnelle”. explique-t-il.

Je sais que nous devons pratiquer la distanciation sociale, mais il est vraiment important que nous utilisions la technologie, ou ce que nous aimons faire, pour nous assurer que nous ne nous isolons pas émotionnellement”, dit-il

jeu-société

[dropcap type=”background”]J[/dropcap] ouez à un jeu, regardez un film ensemble, lisez un livre dans la même pièce et profitez du fait d’être avec des personnes que vous aimez.

Si vous vivez seul, appelez quelqu’un pour discuter en live et bouger vous grâce à un entraînement à domicile.

On est bien installé à la maison, et c’est plutôt agréable. C’est très triste de voir tous ces gens malades et tous ces morts, mais maintenant que nous avons tout ce temps à passer en famille,  on prend conscience de ce qui est important. Les circonstances ne sont pas agréables, mais les faits le sont. Les deux peuvent coexister.

Bien qu’il soit inquiet pour la société, Manson dit qu’il se sent calme. “J’ai l’impression de maîtriser mes inquiétudes et mes craintes”, dit-il. “Les générations précédentes ont surmonté ce genre de choses sans que le monde ne s’écroule. Nous aussi, nous allons nous en sortir”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page